Nos conseils pour ouvrir un commerce dans les meilleures conditions

Ouvrir un commerce est le rêve que partagent bons nombres de Français. Voyons ensemble les étapes clés, et les démarches qui précèdent l’ouverture de votre futur commerce.

Faire mûrir son idée

Pour réussir votre projet, il faut avant tout que ce soit un projet bien pensé. En effet, il est indispensable d’étudier le marché, afin de localiser et de connaître les principaux concurrents auxquels vous allez devoir faire face. Réalisez également une étude de marché sur votre produit en lui-même, pour estimer le chiffre d’affaires potentiel, puis, faites un business plan pour connaître vos besoins financier et  boucler le montage financier afin de solliciter tous les organismes possibles (concours bancaire, prêts d’honneur). Pour être validé par les banques, le bilan prévisionnel devra être établi par un expert-comptable. Pour finir, déterminez votre nom commercial.

Formalités

Parallèlement aux investigations commerciales, il faut penser à l’aspect juridique du projet. Avant toute ouverture d’un commerce, il convient de l’immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS) du tribunal de commerce dont dépend le lieu d’implantation, après avoir soigneusement fait rédiger par un avocat ou un notaire ses statuts. Enfin il convient de choisir son régime (commerçant indépendant, autoentrepreneur, franchisé, etc.).

Le local commercial

Trois possibilités s’offrent à vous :

Les baux dérogatoires : bail saisonnier, bail de courte durée, bail précaire. Le bail est défini pour une durée déterminée. Le locataire aura à sa charge, outre le loyer, les éventuels dépôts de garantie, frais d’agence, frais de bail. En aucun cas, le locataire ne peut revendiquer la propriété commerciale du local.

Le bail commercial :  A contrario des baux ci-dessus mentionnés, c’est un contrat de location qui peut donner droit à la propriété commerciale (et donc droit au renouvellement du bail) si le locataire respecte toutes les obligations du bail (telles que le paiement de son loyer).

Le bail commercial ne porte que sur des immeubles ou des locaux, lieux clos permettant d’accueillir la clientèle, destinés à l’exploitation d’un fonds de commerce. Si durant la période de bail votre activité vient à changer, il convient alors  de rédiger un avenant, pour ne pas être en irrégularité avec les clauses du bail.

Le fonds de commerce : il comprend divers éléments corporels et incorporels propres à chaque secteur d’activité. Les éléments corporels incluent : le matériel, agencement,  etc. Les éléments incorporels concernent : la clientèle, le nom commercial, le droit au bail, les brevets, les autorisations administratives, etc.

Il convient donc de bien comprendre la distinction entre bail dérogatoire, droit au bail commercial et fonds de commerce pour faire le bon choix pour son futur commerce. La reprise du fonds de commerce peut permettre de générer immédiatement du chiffre d’affaires, contrairement à une création pure où il faudra se faire connaître de la clientèle.

Animation commerciale

Une fois installé, il vous faudra mettre en place votre politique commerciale, c’est-à-dire notamment les règles de fixation de prix selon les spécificités du secteur, les horaires d’ouverture avec plus particulièrement la possibilité ou non d’ouvrir le dimanche, les soldes, etc. Elle sera soutenue par votre action de communication (flyers, campagne d’affichage, réseaux sociaux……)

Fiscalité

Enfin, dernier critère mais pas des moindres, la comptabilité et la fiscalité sont deux éléments à prendre en compte dès le début de votre projet. Il vous faut notamment connaitre vos obligations, par exemple sur la facturation et la réversion de TVA, mais aussi vous renseigner sur les impôts et taxes auxquels vous êtes assujetti.

 

Depuis 10 ans, l’agence Esnault Immobilier vous accompagne dans la cession de droit au bail, la vente de fonds de commerce, murs commerciaux, bureaux, entrepôts neufs ou anciens, ainsi que les terrains. Un projet ? Contactez-nous directement via notre formulaire de contact, ou par téléphone au 04.67.53.24.19